Membre du jury

Vivre une rencontre exceptionnelle et enrichissante

Étudiant (en sciences, pédagogie, agrégation, régendat) ou diplômé en sciences, ou encore professionnel du monde scientifique ou technique, devenez membre du jury !

Pour vous inscrire, il vous suffit d’envoyer un e-mail à info@oselascience.be 

Démarche à suivre

L’évaluation d’un projet dure en moyenne 20 minutes. Aucune contrainte ne vous est imposée quant à la discipline et au nombre de projets choisis.

ATTENTION : un membre du jury ne choisit pas un ou plusieurs exposés en particulier. Par souci d’équité entre les exposants, le projet sera choisi par notre logiciel. Celui-ci privilégiera, lors de la deuxième journée, les projets les moins visités.

L’évaluation consiste à:

– assister à la présentation du projet;

– discuter avec les exposants;

– à remplir une grille d’évaluation reprenant six critères.

Notre objectif : faire évaluer chaque projet par plusieurs personnes, pour obtenir la cote la plus objective possible.

Rôle des membres du Jury

La rencontre entre le jeune exposant et un membre du jury est un moment unique et exceptionnel. Il est donc important que cela se passe de la façon la plus constructive possible.

L’adulte, membre du jury a une double mission : celle de valoriser le jeune à travers son travail et celle de rapporter une cote à l’extérieur.

Il doit donc veiller à ce que son évaluation soit  d’abord formative et aide le jeune à progresser. Progresser, c’est d’abord comprendre ce que l’on a fait et les conditions dans lesquelles cela a été fait. Il s’agit donc pour le membre du jury d’amener le jeune à pouvoir donner une réponse aux questions suivantes : « Qu’as-tu appris ? », « Comment penses-tu pouvoir améliorer ton travail ? »….

Quand il s’agira de soulever ce qui semble être une lacune ou un manque, le membre du jury veillera particulièrement à présenter cela de la façon suivante : « si tu améliores ce point là de ton projet, que te sera-t-il possible de faire en plus ? » ou « Pour rendre possible tel ou tel aspect négligé ou oublié ici, comment dois-tu procéder ? »,….

L’important est donc de présenter un manque comme ce qui sera possible après amélioration de telle ou telle chose. Le manque est donc un aspect transitoire de l’apprentissage : il peut être comblé. Ceci nous permet d’éviter de penser en termes de pénalisation mais en termes d’apprentissage continu.

Tout projet peut se présenter sous différents points de vue et faire intervenir diverses disciplines. Il arrive que le projet puisse révéler des aspects physiques, économiques ou sociaux…

Il est alors important de conscientiser le jeune à ces questions. Ce que l’on apprend est généralement dépendant de la question de départ, celle qui est responsable du choix du projet. Il ne faut donc pas perdre de vue celle-ci car la production intellectuelle est liée à cette question. La notion de transfert de concept est aussi importante : ce que le jeune a appris dans tel domaine, comment peut-il arriver à le transférer à d’autres domaines de la vie quotidienne ?

La discussion qui s’engagera avec le jeune sera alors très constructive et bienveillante à son égard tout en étant ouverte et objective. L’essentiel est que le jeune se sente grandir à travers les contacts avec les adultes. Apprendre à penser « plus large » en quelque sorte.

Critères d’évaluation

1. Créativité et originalité
2. Connaissance du sujet
3. Démarche scientifique
4. Coopération, sociabilité, « vivre avec d’autres »
5. Communication (expression orale, corporelle et écrite)
6. Richesse de l’échange

En savoir plus


%d blogueurs aiment cette page :